Kurt Drawert | Aveux

 

  • Description

    Kurst Drawert
    Aveux

     

     I.S.B.N.  2-908007-64-9
    80 pages

     

    Né en 1956 en ex-RDA, Kurt Drawert passe son enfance près de Berlin puis vit à Dresde et à Leipzig. Après une formation au célèbre institut "Johannes R. Becher", pépinière de la littérature de la RDA, il passe à l'Ouest après la chute du Mur et vit maintenant à Darmstadt, en Hesse. Poète, essayiste et dramaturge, Kurt Drawert a publié une œuvre importante récompensée par de nombreux prix littéraires. Dès son premier recueil de poèmes, publié Privateigentum (Propriété privée) et qui sonne déjà comme une atteinte à la ligne officielle du parti unique, Kurt Drawert défend la liberté du poète, le mot juste. Mais c'est dans le roman autobiographique Spiegelland (Pays en miroir) qu'il pousse son "hypersensibilité linguistique" à l'extrême, scrutant les perversions du langage du grand-père et du père, compromis respectivement par le national-socialisme et par la ligne officielle de l'état socialiste, voire la Stasi. Couronné, en 1993, par le prestigieux prix littéraire Ingeborg Bachmann pour son essai Haus ohne Menschen, sa production littéraire sera abondante et connaîtra une suite de succès. 

    « Un poème sur rien, beau comme ne rien faire, peut-être encore une lente promenade sans but précis, une brève sensation dont on a besoin pour soi-même ou qu'on offre à l'amour un après-midi.»